Les conditions pour cette Nuit des Étoiles.

Perseid

Les Perséides.

Les Perséides sont un essaim de météores. Les météores sont les filets, nommés communément étoiles filantes, que laissent les météorites (des petites poussières allant de la taille d'un grain de sable à un petit pois) en se désintégrant dans l'atmosphère. Comme la plupart d'entre elles, elles viennent de comètes, et pour les Perséides, il s'agit de Swift-Tuttle.

La comète Swift-Tuttle a été découverte en 1862 par deux astronomes américains, Lewis Swift et Horace Tuttle. Cette comète est une comète périodique, qui passe en moyenne tous les 130 ans*. Sa dernière venue date de décembre 1992, et sa prochaine… de juillet 2126, selon les prévisions. En attendant, les poussières laissées par la comète sur ses passages de 1079, 1479 et 1862 nous donnent depuis des années de beaux spectacles célestes, chaque mi-été, en se désagrégeant près de la Terre :)

*Sa période de révolution est de 133 ans, mais à cause de résonances orbitales provenant de Jupiter, sa vraie moyenne d'apparition est de 130.48 ans.

Le passage des Perséides

La Terre passe dans cet essaim de poussières que sont les Perséides chaque année en seconde partie d'été. Usuellement, on peut voir les étoiles filantes entre le 17 juillet et le 24 août, mais le réel pic se situe entre le 10 et le 15 août, d'où le surnom de “Larmes de Saint-Laurent”, la Saint-Laurent étant le 10 août.

Le Taux Horaires Zénithal, qui n'est autre que le taux de météores à l'heure, est ces dernières années d'une centaine de météores par heure, soit un peu moins de deux par minute. Ce taux a pu monter dans les années 90 jusqu'à 400 météores par heure, les années suivant le repassage de Swift-Tuttle.

 

Cette année, le pic des Perséides a lieu… le vendredi 12 août, entre 10h et 22h heure française (heure où j'écris ce post). Cependant, la nuit précédent et suivant ce jour seront aussi des bons crus, avec cependant un THZ un peu plus faible.

 

Cette année, le THZ lors du pic devrait être plus fort que les autres années, en raison d'une perturbation dans le champ gravitationnel de Jupiter, nous donnant plus de météores. Le taux attendu atteint les 150 étoiles filantes par heure en heure de pointe, ce qui est un très bon nombre.

Voir les Perséides

Malheureusement pour nous, contrairement à l'an dernier, la Lune sera à moitié pleine, gênant en première partie de nuit la bonne visibilité des Perséides. Cependant, la Lune se couchera aux alentours de 2h du matin… pour les plus vaillants et veilleurs.

Pour voir les Perséides, les yeux suffisent, à condition de s'être habitué à la pénombre plusieurs minutes auparavant. Préparez tente, sac de couchage ou chaise longue, et profitez du spectacle !

Si vous habitez dans des grandes villes, vous risquez fort de ne pas les voir, ou seulement les plus lumineuses. En effet, la pollution lumineuse (lumières de ville à moins de 10km) peut gâcher la partie… La Belgique connaît ce fléau depuis des années, et il est dur de voir les astres en été. Ci-dessous une carte de la pollution lumineuse en France, et ici une carte Google Maps des lumières en France.

Carte de la pollution lumineuse en Europe
— Carte et dossier de Frédéric Tapissier mis à disposition sous licence Creative Commons 4.0

Conditions climatiques et astronomiques

Cette nuit, contrairement à la nuit dernière, le ciel promet d'être dégagé sur la partie Ouest de l'Europe, avec cependant quelques brumes dans le Nord de la France et le Sud de la Belgique.

Côté température… pensez à prendre un chocolat chaud, avec de 12°C dans le Nord jusqu'à 19 voire 21° dans le Sud. La nuit devrait quand même être agréable :)

La Lune devrait malheureusement être au rendez-vous, avec une Lune pleine à 60%, qui se lèvera entre 16h et 16h30 selon votre latitude, et se couchera entre 1h48 (pour Lille) et 2h00 (pour Marseille)…

 

Pour les intéressés, voici la carte du ciel de ce jour :

Carte astronomique pour le vendredi 12 août à 22h00 CEST
— via stelvision.com

Prendre en photo les étoiles

D'avance, autant vous dire que votre téléphone ne sera pas vraiment utile :3

La prise d'étoiles filantes est théoriquement compliqué, et se joue surtout sur la chance d'avoir une étoile filante dans le cadre, dans le temps d'exposition de la photo.

Avoir un temps d'exposition trop élevé ne servira pas réellement, car on verra alors sur la photo un mouvement de filet sur les étoiles… qui n'est pas joli à voir. 

astrophotography

Un long temps d'exposition :  plusieurs minutes de temps d'expo, et ce qui montre les traînées des étoiles dues à la vitesse de la Terre.

Les conseils des professionnels :

  • utiliser un trépied (évidemment) ;
  • utiliser la focale la plus petite possible afin d'avoir le plus grand champ de vision possible ;
  • pousser l'ISO au maximum possible sans avoir trop de bruit (faire des tests) ;
  • mettre la mise au point à l'infini par avance pour éviter d'avoir un appareil qui tâtonne ;
  • prendre les images en RAW pour pouvoir les traiter après ;
  • utiliser un intervallomètre si possible pour pouvoir prendre plusieurs photos avec un petit temps d'exposition au lieu d'une photo avec un temps d'exposition long, qui montre des pixels rouges car chauds ;
  • faire des tests pour avoir le plus grand temps d'exposition sans voir l'effet de filet

Conseil perso : s'éloigner le plus possible de la pollution lumineuse qui se remarque très vite sur les photos. 

Pollution lumineuse lémanique

Photo un peu plus réussie aux abords du Mont Blanc à 2h du matin, montrant la pollution lumineuse

(on voit même le Mont Blanc grâce à la pollution des villes italiennes)

Sources et références

Voilà, j'espère que vous vivrez bien cette Nuit du pic des Perséides. Profitez bien de la vue, et du corps céleste :)

Bonne soirée !

 

Voici les sites Internet et articles ayant aidé à concevoir ce dossier :

  • Page Wikipédia française sur Swift-Tuttle sous licence CC-BY-SA 3.0 (écrite notamment par une IP)
  • Page Wikipédia française sur les Perséides sous licence CC-BY-SA 3.0 (écrite notamment par Olalancette, Luc7418, Lilyu et une IP)
  • Page Wikipédia anglaise sur Swift-Tuttle sous licence CC-BY-SA 3.0 (écrite notamment par Kheider et WolfmanSF)
  • Page Wikipédia anglaise sur les Perséides sous licence CC-BY-SA 3.0 (écrite notamment par Kheider)
  • “Cette nuit, observez une pluie d’étoiles filantes exceptionnelle” sur metronews.com [archive], par Fanny Bonjean
  • “Pluie d'étoiles filantes des Perséides 2016 : à observer du 11 au 13 août” sur ca-se-passe-la-haut.fr [archive], sous licence CC-BY-NC-SA, par Eric Simon
  • “Perséides : les étoiles filantes se montrent ce soir !” sur futura-sciences.com [archive], tous droits réservés, par Xavier Demeersman
  • “StarChild Question of the Month for August 1999” sur nasa.gov [archive], sous licence gouvernementale, par Joyce Dejoie et Elizabeth Truelove
  • “Cartes de pollution lumineuse européenne - AVEX 2016” sur avex-asso.org [archive], sous licence CC-BY-NC-ND, par Frédéric Tapissier
  • Météo sur lachainemeteo.com
  • Heures de lever et coucher de la Lune, tous droits réservés, sur icalendrier.fr
  • “Observer et photographier les étoiles filantes”, Autour du Ciel, sur lemonde.fr [archive], par Guillaume Cannat
  • “Comment photographier un ciel étoilé : des premiers pas à la retouche”, sur focus-numerique.com [archive], par Maxime Oudoux
  • “Prendre en photo les étoiles filantes.”, sur apprendrelaphotonumerique.com [archive], par Johann Prompat
Perseid

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    czytaj więcej (vendredi, 08 septembre 2017 20:21)

    niepowynajmowany